Cabinet d'ostéopathie
d'Ingrid Bignon
et Thomas Tonneau
Ostéopathes à Rueil-Malmaison
Cabinet d'ostéopathie
d'Ingrid Bignon
et Thomas Tonneau
Ostéopathes à Rueil-Malmaison

Pédiatrie

La plagiocéphalie, ou syndrome de la tête plate est quelque chose que l’on entend de plus en plus depuis quelques années, mais peu de professionnels semblent s’y intéresser.

Selon les études, les déformations crâniennes du nouveau-né touchent 46,6% des bébés de 7-12 semaines et 20% des bébés à 4 mois puis diminue pour tomber à 3,3% à l’âge de 2 ans 

 

Dans un précédent article je vous expliquais ce qu'était la plagiocéphalie, ici vous allez tout savoir sur les causes de ces déformations et leurs conséquences sur bébé.

Les causes des déformations crâniennes du nouveau-né

Lors des premiers mois de vie, le crâne de bébé est très souple, ainsi il peut changer de forme en fonction du positionnement du bébé dans son quotidien. 

 

Les déformations crâniennes sont faites par des actions extérieures, le crâne naît rond puis se déforme.

 

Trois causes principales sont à l'origine des déformations crâniennes d'origine positionnelles :

- Le couchage systématique sur le dos créant un appui prolongé sur l'arrière du crâne,

- Les torticolis (ou difficulté pour tourner la tête des deux côtés) créant un appui prolongé sur un coté du crâne,

- L’utilisation de matériels de puériculture mal adaptés. 

 

 

 

 

Les facteurs de risque des déformations crâniennes du nouveau-né

Pendant la grossesse

  • Premier-né ;
  • Garçons ;
  • Gros/grand bébé ;
  • Grossesse gémellaire/multiple ;
  • Tête engagée dans le bassin tôt dans la grossesse, positionnement bas du bébé ;
  • Utérus contractile ;
  • Oligoamnios, hydramnios ;
  • Anomalie utérine (utérus bicorne) ou placentaire ; 
  • Prématurité.

A l'accouchement

  • Accouchement long, nombreuses poussées, engagement long et difficile ;
  • Présentation de l'enfant (siège, transverse) ;
  • Utilisation de certaines manœuvres obstétricales (rotations forcées de la tête de bébé, pression sur le ventre de la maman…) ;
  • Utilisation d’instruments (forceps, ventouse, spatules) ;
  • Fracture de la clavicule.
 

Durant les 3 premiers mois de vie

  • Prématurité;
  • Position du coucher exclusif sur le dos (crâne soumis à d'importantes forces de compression);
  • Peu de temps d’éveil sur le ventre ;
  • Position préférentielle de la tête, présence d’un torticolis ;
  • Position durant la prise alimentaire (sein et biberon : enfant nourri régulièrement du même côté) ;
  • Retard de développement, hypotonie ;
  • Problématiques orthopédiques: pied valgus, problèmes de hanches ;
  • Utilisation non adaptée de certains matériels de puériculture (exemple: sommeil dans un transat, périodes longues et répétées en cosy/siège auto, surface de couchage trop dure ou trop molle…). 

Les conséquences de la tête plate sur bébé

Ces déformations si elles ne sont pas traitées peuvent avoir des conséquences qui ne sont pas seulement esthétiques.

 

En effet, de récentes études montrent que cela pourrait favoriser des troubles de l’apprentissage, des troubles du langage, des troubles visuo- perceptifs, des retards moteurs ainsi que des problèmes d’attention.

 

De plus, une étude conclue sur un lien probable entre plagiocéphalie et scoliose. 

 

On retrouve par ailleurs une rotation de la mâchoire du côté atteint qui serait secondaire à la déformation du crâne avec un déplacement vers l’avant de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) .

Chez les enfants ayant une plagiocéphalie résiduelle après 18 mois, il existe donc un risque de désaxation des ATM pouvant provoquer des désordres méniscaux à l’adolescence (douleurs de mâchoire, craquement, serrage de dents, trouble de l'articulé dentaire...).

 

Attention, quand une déformation crânienne est avérée, il est important de consulter un professionnel bien formé à la prise en charge de ces déformations, qui pourra juger de la sévérité et de l'évolution possible. Il pourra alors vous proposer la/les prise(s) en charge adaptée(s) à la déformation crânienne de votre enfant.

 

Si le crâne de votre bébé se déforme, il ne faut pas se contenter d’un simple « ça va passer » , car ce n'est pas toujours le cas.

  

Si vous avez besoin d'un avis, des questions ou le besoin d'être orienté vers des professionnels adaptés, n'hésitez pas à me contacter, L'importance du traitement tient dans la précocité de celui-ci. Plus tôt est vu l'enfant, meilleurs sont ses chances de réduire la déformation.  

 

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter mes autres articles : j'y décris ce que sont les plagiocéphalies positionnelles, comment prévenir leur apparition , la/les  prise(s) en charge possible(s) et  également le rôle de votre ostéopathe pour diminuer et/ou prévenir ces déformations crâniennes..

 

Pour aller un peu plus loin :

 

– Un formidable livre avec de nombreux conseils concernant la prévention et le traitement des déformations crâniennes que je conseille aux parents écrit par Thierry Marck, pédiatre et Bernadette de Gascquet, sage-femme "Mon bébé n’aura pas la tête plate". 

 

– Le site de l'Association Plagiocéphalie Info et Soutien

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.