Cabinet d'ostéopathie
d'Ingrid Bignon
et Thomas Tonneau
Ostéopathes à Rueil-Malmaison
Cabinet d'ostéopathie
d'Ingrid Bignon
et Thomas Tonneau
Ostéopathes à Rueil-Malmaison

Pédiatrie

Le torticolis du nourrisson : qu'est-ce que c'est ?

Le torticolis correspond à un spasme musculaire plus ou moins important d'un muscle du cou qui est le muscle sterno-cléido-occipito-mastoïdien (SCOM). La contraction de ce muscle entraîne alors une malposition de la tête de bébé : celle-ci est inclinée du côté du spasme musculaire et tournée à l'opposé. 

 

On distingue 3 types de torticolis :

  • Torticolis postural : bébé présente une position préférentielle (il a tendance à tourner sa tête toujours du même côté) cela arrive le plus souvent dès les premiers jours de vie et avec le temps cela entraîne un déséquilibre musculaire et un spasme musculaire du côté sursollicité.
  • Torticolis musculaire : du à un spasme du muscle sterno-cléido-mastoïdien qui limite l'amplitude de rotation du cou. Est souvent présent dès la naissance ou se révèle dans les premières semaines de vie. On peut nottament observer une petite masse fibreuse sur le muscle spasmé.
  • Torticolis congénital : rare, la malposition de tête est associée à des malformations de naissance.

Quelles sont les causes du torticolis chez bébé ?

Causes des torticolis posturaux et musculaires

  • La position prise par bébé dans le ventre de sa maman (d'autant plus en cas de grossesse gemellaire, d'un bébé en siège, un utérus très contractile ou un manque de liquide amniotique) ;
  • Si l'accouchement a été difficile (travail long, bébé en siège, enroulement du cordon ombilical, utilisation d'instruments : forceps, ventouses ...) .

Causes du torticolis congénital

  • un déséquilibre des muscles du cou causé par l'absence congénitale unilatérale d'un SCOM) ;
  • une malformation osseuse au niveau du cou ;
  • une anomalie du système nerveux causé par une tumeur ou une malformation nerveuse. 

Quelles sont les conséquences d'un torticolis pour bébé ?


Sachez que dans 75 % des cas en l'absence de prise en charge le torticolis disparaît avant l'âge de 8 mois mais il est important de retenir que 25 % des bébés qui ont un torticolis auront besoin de soins et que même si cela peut se résoudre tout seul au bout de quelques temps, cela peut causer entre temps certains troubles.

La précocité de la prise en charge est importante pour réduire les risques d’anomalies causées par les tensions qu'engendrent le torticolis.

S’il n’est pas traité, le torticolis peut entraîner certains troubles tels que :

  • une asymétrie faciale ;
  • une déformation de la tête (plagiocéphalie) : en effet, comme bébé a continuellement sa tête tournée du même côté, l'appui prolongé sur un côté de son crâne aboutit à son applatissement ;
  • un trouble fonctionnel de la vision (consécutif à l'asymétrie faciale) ;
  • une déformation de la colonne vertébrale à type de scoliose cervico-thoracique.

 

Quels sont les traitements possibles pour traiter le torticolis de bébé ? Pourquoi consulter l'ostéopathe ?

Lorsque le corps de bébé est soumis à des tensions au niveau de son cou, tout son petit corps va s'adapter et nottament son bassin qui aura tendance à s'incliner du même côté que sa tête pour limiter la tension musculaire du cou.

Ainsi bébé est positionné en "virgule", "banane" ou 'arc de cercle", ce que les parents remarquent parfois.

Par un travail doux et précis, l'ostéopathe relâchera de manière graduelle les tensions exercées au niveau du cou de bébé. Ainsi, il pourra rétablir une bonne rotation et inclinaison de tête de chaque côté et traitera également tout son petit corps pour lever les tensions consécutives à ce torticolis qui sont apparues. 

 

Bien sûr selon l'origine et le degré de sévérité du torticolis une prise en charge kinésithérapique peut être indiquée (votre pédiatre ou ostéopathe spécialisé sera en mesure de vous l'indiquer si besoin).

 

Le traitement chirugical est spécifique à des cas bien particuliers relevant de malformations congénitales. 

Les conseils de votre ostéopathe

Voici quelques petits conseils donnés aux parents quand bébé présente un torticolis :

  • Au biberon, pensez à ALTERNER de côté (bras droit puis gauche), pour éviter que bébé ait toujours la tête tournée du même côté ;
  • Placez la lumière, les jouets et l’entourage du côté où votre enfant ne tourne pas sa tête spontanément ;
  • Pour le porter : Ne pas le prendre sous les bras (cela met des tensions au niveau de son cou) : Le soulever en soutenant les fesses enroulées dans une main et la tête penchée vers l’avant de l’autre main ;
  • Vous pouvez également porter votre enfant dos à vous contre votre thorax et lui présenter un objet devant vous. Le but est alors de stimuler votre enfant à l'aide de cet objet pour lui faire tourner la tête à droite et à gauche.

 

En tant qu'Ostéopathe spécialisée en Pédiatrie,  je vous invite à me contater pour plus d'informations si vous le désirez.

 

 

Sachez qu'en consultation, je donne de nombreux conseils et outils aux parents pour les aider et qui seront toujours adaptés selon l'enfant et le trouble dont il est atteint. 

 

En espérant que cet article vous ait éclairé sur l'apport de l'ostéopathie dans la prise en charge du torticolis du nourrisson 
 


Articles similaires

Réalisation & référencement

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.